Un total de 693 exposants étaient présents du 24 au 27 septembre dans les palais de Brussels Expo.

Le salon réparti sur neuf salles et couvrant une superficie de près de 40 000 m² (contre 37 600 m² en 2017) a présenté son offre la plus vaste jusqu'à aujourd'hui de technologies d'étiquettes et d'emballages, agrémentée de nombreuses démonstrations. Le tout couvrant notamment les domaines en rapide croissance de l'impression hybride, des emballages souples et de l'automatisation. 37 903 visiteurs de 140 pays (une hausse sensible par rapport aux 125 pays de 2017) ont bravé le mauvais temps pour se rendre au salon étalé sur une durée de quatre jours. L'Inde, la Chine et le Japon surtout étaient bien représentés avec de grosses délégations. L'Europe de l'Est était, elle aussi, venue plus en force qu'en 2017, avec en tête notamment la Croatie (+51 %), la Lituanie (+36 %), la Roumanie (+25 %) et la Russie (+14 %). À noter aussi les 14 % de visiteurs brésiliens en plus qu'en 2017.

Lisa Milburn, Managing Director, Labelexpo Global Series, a déclaré : " Nous sommes enchantés que cette édition des 40 ans de Labelexpo Europe ait pu être la plus grandiose et la plus internationale à ce jour, surtout dans la mesure où le salon évolue rapidement dans le sens d'un événement qui, en plus des étiquettes, couvre désormais aussi les imprimés d'emballage. J'en prends pour preuve le déploiement incroyable d'innovations en matière d'emballages souples et de machines hybrides, qui offrent aux transformateurs d'étiquettes des possibilités de plus en plus nombreuses de diversifier leurs activités. "