La presse Evolution a bien plus qu'un nouveau design. Elle dispose d'un entraînement totalement nouveau ; la technique de l'arbre de transmission longitudinal a été abandonnée et le très fiable système DirectDrive fonctionne désormais avec un seul moteur principal, qui entraîne le train d'engrenages. Le tout se traduit par une hausse de la vitesse. Le système de marge et de réception a été rendu beaucoup plus stable et tous les avantages du DirectDrive (lavage des cylindres et blanchets et changement de plaques en simultané) ont encore été optimisés. La conduite, plus intuitive via la nouvelle console, est ultramoderne et davantage de son temps, ce qui devrait plaire à la jeune génération. Nouvelles Graphiques reviendra plus largement sur cette nouvelle presse dans son numéro de décembre.

S'adressant au public devant la presse Evolution, Tony Langley, propriétaire de manroland, a confirmé son engagement en faveur de la nouvelle voie empruntée par l'entreprise. À gauche, Langley junior, et à droite, Rafael Peñuela, CEO de manroland Sheetfed.