Le bénéfice opérationnel (EBIT) a crû de 36 %, à 29,9 millions d'euros. La marge d'EBIT est ressortie à 2,3 %, contre 1,9 % en 2022.

"Alors que nous évoluons toujours dans un environnement de marché extrêmement difficile, nous avons poursuivi notre objectif d'amélioration du bénéfice d'exploitation", dit Stephen Kimmich, CFO de Koenig & Bauer. "Nous sommes néanmoins conscients que Koenig & Bauer doit être plus rentable à l'avenir."

Effet Drupa

L'entreprise table cette année sur une stabilisation de la marge d'EBIT et de son chiffre d'affaires, avec un bénéfice d'exploitation compris entre 25 et 40 millions d'euros et un CA d'environ 1,3 milliard. Koenig & Bauer note néanmoins que l'EBIT du groupe sera grevé par les coûts (pouvant s'élever jusqu'à 10 millions d'euros) à supporter dans le cadre du salon international Drupa. Déduction faite de cet effet non récurrent, l'EBIT devrait être compris entre 15 et 30 millions d'euros.

"Compte tenu de la persistance d'une conjoncture économique morose, l'entreprise prévoit de dégager une marge d'EBIT de 6 ou 7 % au plus tard en 2026, et un chiffre d'affaires du groupe de 1,5 milliard d'euros. À moyen terme, Koenig & Bauer vise un chiffre d'affaires du groupe d'environ 1,8 milliard d'euros, avec une marge d'EBIT de 8 ou 9 %, conclut Koenig & Bauer.

Le bénéfice opérationnel (EBIT) a crû de 36 %, à 29,9 millions d'euros. La marge d'EBIT est ressortie à 2,3 %, contre 1,9 % en 2022. "Alors que nous évoluons toujours dans un environnement de marché extrêmement difficile, nous avons poursuivi notre objectif d'amélioration du bénéfice d'exploitation", dit Stephen Kimmich, CFO de Koenig & Bauer. "Nous sommes néanmoins conscients que Koenig & Bauer doit être plus rentable à l'avenir." Effet Drupa L'entreprise table cette année sur une stabilisation de la marge d'EBIT et de son chiffre d'affaires, avec un bénéfice d'exploitation compris entre 25 et 40 millions d'euros et un CA d'environ 1,3 milliard. Koenig & Bauer note néanmoins que l'EBIT du groupe sera grevé par les coûts (pouvant s'élever jusqu'à 10 millions d'euros) à supporter dans le cadre du salon international Drupa. Déduction faite de cet effet non récurrent, l'EBIT devrait être compris entre 15 et 30 millions d'euros. "Compte tenu de la persistance d'une conjoncture économique morose, l'entreprise prévoit de dégager une marge d'EBIT de 6 ou 7 % au plus tard en 2026, et un chiffre d'affaires du groupe de 1,5 milliard d'euros. À moyen terme, Koenig & Bauer vise un chiffre d'affaires du groupe d'environ 1,8 milliard d'euros, avec une marge d'EBIT de 8 ou 9 %, conclut Koenig & Bauer.