Comparé aux pays voisins, le marché flamand du livre se porte bien, conclut Boek.be sur la base des dernières analyses chiffrées de GFK Belgium : "Le marché du livre a baissé de 0,3 % en France, et de 3,1 % en Allemagne. Seul le marché néerlandais a pu dégager un solde positif (+ 2,7 %) en 2018."

Le prix réglementé du livre introduit à la mi-2017 oblige les vendeurs à se tenir au prix fixé par l'éditeur ou l'importateur pour un livre général en langue néerlandaise vendu sur le marché flamand, et ce pendant une période de six mois suivant sa parution. Les effets du décret deviennent à présent visibles, selon Boek.be : "Les nouveaux livres (titres sortis il y a au maximum six mois) ont joué un rôle important en 2018 sur un marché des ventes pratiquement stable. Alors que le chiffre d'affaires des livres plus anciens a baissé de près de 2 %, celui des nouveaux livres a progressé de près de 7 %." La mesure semble avoir l'effet stimulant attendu : alors que les chaînes de librairies (60 % de part de marché) ont noté un recul de 2,8 % de leur chiffre d'affaires, les libraires indépendants ont fait mieux qu'en 2017 tant du point de vue du volume de vente (+1,3 %) que du chiffre d'affaires (+3,1 %). La vente en ligne a d'ailleurs aussi de nouveau progressé en 2018 (+15,8 %), sa part de marché atteignant désormais 23,3 %.