Après les années Covid, qui avaient vu la demande de carton ondulé exploser, les volumes se sont repliés de 4 % en 2023. " Ce qui est conforme à la tendance générale du marché ", explique VPK. " Combinée à la baisse des prix de l'énergie, celle-ci a entraîné une diminution des prix du papier, alors que les charges liées à l'inflation ont augmenté. "

Normandie

Le groupe familial a dégagé un chiffre d'affaires annuel de 1,8 milliard d'euros, en baisse de 15 %. Un recul que l'entreprise explique par une diminution des dépenses des ménages et des baisses de prix du carton-caisse. L'excédent brut d'exploitation (ebitda) a atteint 265 millions d'euros.

VPK Group a investi un total de 122 millions d'euros en 2023, notamment dans des initiatives liées au développement durable, la finalisation de la conversion de sa papeterie normande et le lancement du segment du carton fanfold. 125 millions seront encore investis cette année, a confié Pierre Macharis, CEO de VPK, au journal financier De Tijd.

Après les années Covid, qui avaient vu la demande de carton ondulé exploser, les volumes se sont repliés de 4 % en 2023. " Ce qui est conforme à la tendance générale du marché ", explique VPK. " Combinée à la baisse des prix de l'énergie, celle-ci a entraîné une diminution des prix du papier, alors que les charges liées à l'inflation ont augmenté. "Le groupe familial a dégagé un chiffre d'affaires annuel de 1,8 milliard d'euros, en baisse de 15 %. Un recul que l'entreprise explique par une diminution des dépenses des ménages et des baisses de prix du carton-caisse. L'excédent brut d'exploitation (ebitda) a atteint 265 millions d'euros.VPK Group a investi un total de 122 millions d'euros en 2023, notamment dans des initiatives liées au développement durable, la finalisation de la conversion de sa papeterie normande et le lancement du segment du carton fanfold. 125 millions seront encore investis cette année, a confié Pierre Macharis, CEO de VPK, au journal financier De Tijd.