La Trappiste de Westvleteren est longtemps restée la seule bière vendue en bouteilles nues. Des décennies durant, l'information obligatoire sur les bières et leur producteur était concentrée sur les seules capsules. Mais depuis le 13 août, les Trappistes de Westvleteren sont vendues en bouteilles étiquetées.

" La tendance générale dans le monde alimentaire est de fournir l'information la plus complète possible au consommateur ", dit Frère Godfried, prieur de l'Abbaye Saint-Sixte. " Pour les bières, il n'y a pas d'obligation légale de mentionner la liste entière des ingrédients et valeurs nutritionnelles. Nous avons toutefois décidé de le faire, ce qui a conduit à la réintroduction des étiquettes, la capsule n'offrant pas assez de place pour accueillir toutes ces informations. "

Trois versions d'étiquette

Les moines ont opté pour un design rappelant autant que possible l'ancienne présentation familière. " Les étiquettes sont, pour ainsi dire, des représentations stylisées des capsules. Il en existe trois versions, une pour chacune des trois bières de l'Abbaye de Westvleteren. Les couleurs de base des cocardes correspondent à la couleur bien connue des capsules : vert pour la Blond, bleu pour la 8 et jaune pour la 12 ", dit encore Frère Godfried. " L'image traditionnelle est préservée tant que faire se peut. Dans le casier, on ne voit rien d'autre que les classiques bouteilles sombres avec l'anneau de col très caractéristique où le mot Trappistenbier apparaît en relief.

Blason et code QR

Outre le nom de la bière et les mentions légales, on trouve sur les étiquettes : les symboles et les allergènes, la liste complète des ingrédients en trois langues, les valeurs énergétiques, le logo avec le blason de l'Abbaye Saint-Sixte et un QR-code renvoyant au tableau des valeurs nutritionnelles sur le site Web.

Le projet Étiquettes avait commencé fin 2019. Celles-ci ont été conçues et élaborées par le groupe de travail de communication interne, en collaboration avec les agences Pigs in Space, Force3 et Eclips design. Différents concepts ont été examinés, retravaillés et affinés. Ces derniers mois, le personnel des entreprises Schuilenburg et Van Uitert a mis la dernière main à un système d'étiquetage Langguth moderne à l'atelier d'embouteillage. Les étiquettes ont été imprimées par Interlabel, à Aarschot.

La Trappiste de Westvleteren est longtemps restée la seule bière vendue en bouteilles nues. Des décennies durant, l'information obligatoire sur les bières et leur producteur était concentrée sur les seules capsules. Mais depuis le 13 août, les Trappistes de Westvleteren sont vendues en bouteilles étiquetées." La tendance générale dans le monde alimentaire est de fournir l'information la plus complète possible au consommateur ", dit Frère Godfried, prieur de l'Abbaye Saint-Sixte. " Pour les bières, il n'y a pas d'obligation légale de mentionner la liste entière des ingrédients et valeurs nutritionnelles. Nous avons toutefois décidé de le faire, ce qui a conduit à la réintroduction des étiquettes, la capsule n'offrant pas assez de place pour accueillir toutes ces informations. "Les moines ont opté pour un design rappelant autant que possible l'ancienne présentation familière. " Les étiquettes sont, pour ainsi dire, des représentations stylisées des capsules. Il en existe trois versions, une pour chacune des trois bières de l'Abbaye de Westvleteren. Les couleurs de base des cocardes correspondent à la couleur bien connue des capsules : vert pour la Blond, bleu pour la 8 et jaune pour la 12 ", dit encore Frère Godfried. " L'image traditionnelle est préservée tant que faire se peut. Dans le casier, on ne voit rien d'autre que les classiques bouteilles sombres avec l'anneau de col très caractéristique où le mot Trappistenbier apparaît en relief.Outre le nom de la bière et les mentions légales, on trouve sur les étiquettes : les symboles et les allergènes, la liste complète des ingrédients en trois langues, les valeurs énergétiques, le logo avec le blason de l'Abbaye Saint-Sixte et un QR-code renvoyant au tableau des valeurs nutritionnelles sur le site Web.Le projet Étiquettes avait commencé fin 2019. Celles-ci ont été conçues et élaborées par le groupe de travail de communication interne, en collaboration avec les agences Pigs in Space, Force3 et Eclips design. Différents concepts ont été examinés, retravaillés et affinés. Ces derniers mois, le personnel des entreprises Schuilenburg et Van Uitert a mis la dernière main à un système d'étiquetage Langguth moderne à l'atelier d'embouteillage. Les étiquettes ont été imprimées par Interlabel, à Aarschot.