Il a reculé à 1 099,7 millions d'euros, contre 1 293,9 millions d'euros pour 2012. Le CA des rotatives et machines spéciales s'est arrêté à 527,8 millions d'euros (-18,9 %), contre 571,9 millions d'euros pour les presses feuilles (-11,1 %). Il en ressort une perte nette de 153,7 millions d'euros, contre un bénéfice de 0,4 million d'euros en 2012. Un bénéfice d'exploitation de 24,5 millions d'euros a toutefois pu être dégagé, du fait de mesures exceptionnelles. Le CEO Claus Bolza-Schünemann explique, dans sa lettre aux actionnaires, que les résultats ont été influencés par les dépenses consenties dans le programme de rationalisation Fit@All du groupe KBA, qui a pris fin en décembre 2013. Il s'attend à renouer avec la rentabilité au plus tard en 2016.