Manroland Goss Group satisfait de son premier exercice comptable

11/03/19 à 07:00 - Mise à jour à 09:02

Source: Nouvelles Graphiques

Un an après la fusion entre Manroland web systems et Goss International, la nouvelle entreprise fait le bilan d'un exercice 2018 qualifié de " réussi ". Avec un chiffre d'affaires cumulé de 293 millions d'euros et un carnet de commande signées à hauteur de 327 millions d'euros, le constructeur de rotatives offset se dit satisfait de ses résultats.

Manroland Goss Group satisfait de son premier exercice comptable

© .

L'entreprise table sur une expansion de sa part de marché pour sa croissance future. Les fonds disponibles pour la R&D ont surtout été investis dans le développement de nouvelles activités prometteuses, comme les presses dédiées à l'impression d'emballages souples, la maintenance préventive avec le système Maintellisense et la plate-forme intelligente d'e-commerce Market-X, où les imprimeries achètent leurs fournitures en ligne. Manroland Goss Web Systems (MGWS) a par ailleurs procédé à deux acquisitions l'an dernier. Le rachat des activités d'Harland Simon a élargi sa gamme de solutions d'automatisation, tandis que l'absorption de GWS, spécialiste néerlandais des presses d'occasion et pièces détachées, lui ouvre davantage de possibilités dans ce domaine.

Le magazine spécialisé Deutscher Drucker met toutefois quelques bémols aux résultats annuels : "Quand les plans de fusion ont été annoncés en mars 2018, Goss déclarait encore un chiffre d'affaires annuel d'environ 172 millions d'euros. Manroland web systems, de son côté, a réalisé 242 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 2016. Ce qui, tout bien calculé, donne un total de 414 millions d'euros. D'où l'on pourrait conclure que le chiffre d'affaires cumulé a baissé d'environ 30 % sur les deux dernières années." L'une des explications probables est que Contiweb, ex-filiale de Goss, n'a pas été concernée par la fusion et qu'elle continue d'opérer en tant qu'entité indépendante.

Le constructeur de presses américain Goss a racheté les activités rotatives d'Heidelberg en 2004. En 2010, Goss est devenue partie intégrante du groupe chinois Shanghai Electric, qui a à son tour revendu l'entreprise à la société de capital-investissement américaine Industrial Partners (AIP) en 2015. Manroland web systems est née en 2012 de la vente par Manroland de cette entité au groupe Possehl.