Marco Eikelenboom est depuis 2021 le directeur général de Sappi Europe, qui a son siège à Bruxelles. Le Néerlandais a entamé sa carrière en 1997 au sein du groupe papetier sud-africain Sappi, chez qui il a occupé différentes fonctions dirigeantes. Dans notre pays, il est connu depuis l'an dernier comme celui qui a pris la décision de fermer l'usine de Sappi de Lanaken.

Pacte vert pour l'Europe

Le nouveau président de Cepi est nommé pour deux ans. Marco Eikelenboom accède à la présidence en pleine période préélectorale pour les institutions européennes : nouveau mandat pour les parlementaires de l'UE et renouvellement de la Commission.

" La prochaine législature de cinq ans est d'ores et déjà considérée comme une période cruciale pour passer à l'action, au moment où l'Union européenne se prépare à transposer les éléments du Pacte vert pour l'Europe en dispositions concrètes et où elle va devoir se conformer à ses objectifs de réduction et de suppression des émissions ", écrit Cepi.

Cepi défend les intérêts de 500 entreprises, exploitant ensemble 895 papeteries en Europe, pour un total de 180 000 emplois directs. Le secteur génère 25 milliards d'euros de valeur ajoutée et réalise chaque année 5 milliards d'euros d'investissements.

Marco Eikelenboom est depuis 2021 le directeur général de Sappi Europe, qui a son siège à Bruxelles. Le Néerlandais a entamé sa carrière en 1997 au sein du groupe papetier sud-africain Sappi, chez qui il a occupé différentes fonctions dirigeantes. Dans notre pays, il est connu depuis l'an dernier comme celui qui a pris la décision de fermer l'usine de Sappi de Lanaken.Le nouveau président de Cepi est nommé pour deux ans. Marco Eikelenboom accède à la présidence en pleine période préélectorale pour les institutions européennes : nouveau mandat pour les parlementaires de l'UE et renouvellement de la Commission." La prochaine législature de cinq ans est d'ores et déjà considérée comme une période cruciale pour passer à l'action, au moment où l'Union européenne se prépare à transposer les éléments du Pacte vert pour l'Europe en dispositions concrètes et où elle va devoir se conformer à ses objectifs de réduction et de suppression des émissions ", écrit Cepi.