Eric Raedts, directeur de l'usine, expliquait l'an dernier dans le Trends les plans qui ont poussé la maison mère à investir 140 millions d'euros dans une augmentation de la capacité de production de Sappi Lanaken : " L'investissement va faire de Lanaken l'implantation la plus à la pointe de Sappi en Europe. Une des deux lignes de production va être totalement modernisée. Cette nouvelle ligne va rendre la fabrication à la fois plus rapide et moins chère, et elle produira également sur une plus grande laize, en feuilles plutôt qu'en bobines. " L'investissement devrait créer quelque 150 emplois supplémentaires, selon Raedts.

À travers cette transformation, Sappi Lanaken, qui a fêté son 50e anniversaire en 2017, entend pouvoir répondre de manière plus souple à la demande changeante du marché. L'usine dispose par ailleurs d'une seconde machine à papier, la PM7, et elle produit sa propre pâte. Quelque 530 000 tonnes de papier y sont fabriquées chaque année.

Stora Enso, autre papetier, venait justement d'annoncer début juin son intention d'arrêter la production de papier couché sans bois à la fin de l'année prochaine.