D'autres usines seront construites aux États-Unis, en Inde et en Indonésie. Le matériau utilisé pour l'impression 3D est un polycarbonate à 100 % recyclé, à partir duquel les luminaires peuvent être fabriqués sur mesure et selon les souhaits créatifs du client. Marks & Spencer, par exemple, va installer des milliers de suspensions imprimées en 3D dans ses magasins d'ici 2020, marchant ainsi sur les traces d'Albert Heijn, SAS, Total ou Praxis.

Plateforme en ligne pour les consommateurs

Signify a également annoncé une plateforme pour les consommateurs désireux de concevoir leur propres lampes de table et suspendues à faire imprimer en 3D. Le processus se déroule en 5 étapes simples. Les consommateurs choisissent un design de base, puis le format, la couleur, la texture, le socle au plafond et le type de lampe LED. Signify imprime le produit et l'expédie dans les deux semaines. Il n'est pas possible d'imprimer des images sur les luminaires, mais bien d'y texturer des logos, des noms ou des éléments graphiques en faisant varier la matière utilisée en cours d'impression. Signify prévoit que tous ses produits imprimés en 3D seront fabriqués dans un matériau recyclé d'ici le courant de l'année prochaine.

Signify, fabricant néerlandais de luminaires et de systèmes d'éclairage, s'appelait auparavant Philips Lighting. L'entreprise a son siège à Eindhoven et emploie 28 000 salariés dans 70 pays.