Une des illustrations de l'ancien manuel a inspiré la conceptrice pour la réalisation des couvertures du livre. L'imprimante 3D a fabriqué, avec une matière blanche en plastique, une série très détaillée et élégante d'outils traditionnels. Entre tradition et innovation, la conception de Marja Wilgenkamp remet le travail artisanal au goût du jour. Elle montre en effet qu'il est possible de combiner technique artisanale et technologie de pointe.

L'utilisation d'une imprimante 3D pour réaliser la reliure du livre s'inscrit dans l'évolution des techniques de reliure. L'assemblage du facsimilé combine la technique 3D et la reliure dite du " dos rapporté " de Benjamin Elbel. Ce qui permet une ouverture de l'ouvrage parfaitement plate.