Spécialisée dans l'impression d'emballages en carton plat, l'entreprise, qui occupe 130 salariés, aurait vu son chiffre d'affaires divisé par deux au cours des trois dernières années. Elle dispose d'un délai de six mois sous la supervision du tribunal du commerce pour tenter de redresser ses comptes.

À travers VG Goossens, le groupe Van Genechten possède encore deux autres sites en France,à Meyzieu (Rhône) et Angoulême (Charente). Ceux-ci ne sont pas concernés par la procédure de redressement. Un quatrième site, celui de VG Goossens à Beauvais, avait été mis en liquidation judiciaire en 2009.