" Nous créons de la valeur en saisissant le potentiel illimité de la bioéconomie ", a déclaré Sami Lundgren, Vice President, UPM Environment & Responsibility.

Face aux mégatendances mondiales et à leur impact sur l'environnement et la société, il est évident qu'un basculement majeur s'impose dans l'utilisation des produits et matières fossiles non renouvelables. En tant qu'entreprise de premier plan dans l'industrie forestière biosourcée, il relève de la mission d'UPM d'être partie prenante à la solution.

" La création de valeur ajoutée pour la société, tant en tant qu'entreprise qu'à travers notre offre de nouveaux produits renouvelables et responsables, fait partie intégrante de la stratégie Biofore. Nos activités et nos produits ont une incidence sur la société en général. Une bonne compréhension de celle-ci constitue un prérequis pour les développer et répondre aux besoins des communautés environnantes ", a conclu Lundgren.

Le spécialiste en investissements RobecoSAM procède chaque année à une évaluation de la dimension durable (Corporate Sustainability Assessment) des plus grandes entreprises au monde, laquelle est fondée sur une analyse rigoureuse de leurs performances économiques, environnementales et sociétales. Des questions telles que les stratégies face au changement climatique, les normes en vigueur dans les chaînes d'approvisionnement, les pratiques au travail, la gouvernance d'entreprise et la gestion du risque sont ainsi passées au crible. Le DJSI applique une approche " best-in-class ", destinée à reconnaître les entreprises de tous secteurs qui affichent de meilleures performances que leurs homologues selon différents critères de durabilité.