Fermeture en Allemagne

La machine à papier non couché (n°6) a été définitivement fermée le 29 juin 2023 sur le site UPM Schongau (Allemagne). La production de papier graphique sur les autres machines se poursuit à coût compétitif. Cet arrêt concerne 136 personnes. Conformément aux législations sociales, des discussions ont été menées avec les employés et les représentants des employés afin de réduire l'impact de la fermeture de la machine à papier sur le personnel. " De plus, nous avons profité de l'occasion pour mettre en oeuvre des changements structurels afin d'adapter notre site aux défis futurs ", indique Wolfgang Ohnesorg, directeur général d'UPM Schongau.

Fermeture en Autriche

UPM Communication Papers a aussi accéléré l'arrêt de la production de papier journal dans son usine de Steyrermühl, en Autriche, qui a été revendue au groupe Heinzel. Comme déjà annoncé en mars 2023, UPM accélère ses plans visant à assurer une production compétitive sur ses machines à papier journal restantes en Europe. Cette décision n'aura pas d'impact sur l'intégration en cours du site autrichien dans le groupe Heinzel et ses salariés. " Le nouveau propriétaire prendra la responsabilité du site et donc aussi des employés après la clôture de la transaction au début de l'année 2024 ", a déclaré Ernst Spitzbart, directeur général d'UPM Steyremühl.

La machine à papier non couché (n°6) a été définitivement fermée le 29 juin 2023 sur le site UPM Schongau (Allemagne). La production de papier graphique sur les autres machines se poursuit à coût compétitif. Cet arrêt concerne 136 personnes. Conformément aux législations sociales, des discussions ont été menées avec les employés et les représentants des employés afin de réduire l'impact de la fermeture de la machine à papier sur le personnel. " De plus, nous avons profité de l'occasion pour mettre en oeuvre des changements structurels afin d'adapter notre site aux défis futurs ", indique Wolfgang Ohnesorg, directeur général d'UPM Schongau.UPM Communication Papers a aussi accéléré l'arrêt de la production de papier journal dans son usine de Steyrermühl, en Autriche, qui a été revendue au groupe Heinzel. Comme déjà annoncé en mars 2023, UPM accélère ses plans visant à assurer une production compétitive sur ses machines à papier journal restantes en Europe. Cette décision n'aura pas d'impact sur l'intégration en cours du site autrichien dans le groupe Heinzel et ses salariés. " Le nouveau propriétaire prendra la responsabilité du site et donc aussi des employés après la clôture de la transaction au début de l'année 2024 ", a déclaré Ernst Spitzbart, directeur général d'UPM Steyremühl.