Tout sur bpost

Le deuxième confinement pour cause de coronavirus, fin de l'année dernière, a entraîné une nette diminution du volume de courrier. Le recul au quatrième trimestre a atteint -11,8 % selon Bpost, qui l'attribue à " une baisse des campagnes publicitaires consécutive à la fermeture des commerces non essentiels en novembre 2020. "

Une vaste étude de marché sur l'impact du mailing est à la base de l'outil en ligne interactif Paper Reach. Agences et annonceurs peuvent désormais poser des choix fondés et raisonnés sur le rôle à jouer par le courrier publicitaire adressé dans leur mix médias.

L'une des mesures anticorona les plus radicales aura sans conteste été l'obligation pour la quasi-totalité de la population de rester cloîtrée chez elle. Les possibilités de communication en ligne offrent certes une solution pour le télétravail ainsi que pour entretenir les contacts sociaux, mais paradoxalement, la surenchère numérique met les gens toujours plus hors d'atteinte. D'où la redécouverte de la boîte aux lettres comme canal marketing.

En dépit d'une baisse constante de la quantité de courrier postal chez bpost - le volume a baissé de 20 % sur les cinq dernières années - l'opérateur a une fois de plus mis les bouchées doubles pour sa nouvelle collection de timbres-poste de l'an prochain.

Les applis d'e-cartes postales réconcilient deux mondes : les cartes postales créées sur mobile, mais que le facteur dépose dans la boîte aux lettres du destinataire. Quelles sont les applis les plus efficaces ? Test-Achats a mené l'enquête dans son numéro juillet/août 2017.