Tout sur coronavirus

Voici quelques semaines, les imprimeries en ligne WirMachenDruck et Drukwerkdeal, toutes deux filiales de Cimpress, annonçaient être en mesure de proposer des imprimés (prospectus et dépliants promotionnels) " exempts de virus et de bactéries ", et ce grâce à l'application d'un vernis spécial. Varcotec, le fabricant allemand dudit vernis, a toutefois fait savoir que le communiqué de presse contenait des " assertions inexactes ". Certains points d'interrogation ont également été soulevés par la presse professionnelle, notamment Nouvelles Graphiques et Deutscher Drucker. En tout état de cause, l'imprimé " sans virus " a entre-temps disparu des boutiques en ligne de Cimpress.

L'évolution autour du COVID-19 est LE sujet de conversation des dernières semaines. L'impact est énorme et nous sommes tous touchés de près ou de loin par les implications du virus. L'annulation ou le report de commandes frappent le secteur graphique de plein fouet. Des entreprises envisagent de fermer momentanément leurs portes.

Cette image est peut-être l'illustration la plus bouleversante de l'état du monde graphique : en lieu et place de la chaude effervescence de la Fespa, la sobriété glaciale d'un hôpital de campagne. Loin d'accueillir la foule des exposants et visiteurs, les grandes salles de la Feria de Madrid se sont remplies la semaine dernière de centaines de lits d'hôpitaux destinés à accueillir les patients atteints du coronavirus.

Intergraf, l'organisation faîtière des fédérations graphiques nationales, pointe les lourdes conséquences du Covid-19 pour la branche et exhorte les autorités européennes à prêter l'oreille aux préoccupations du secteur.

Mieux vaut tard que jamais : on a appris le mercredi 18 mars que le salon de la photographie photokina de Cologne n'aurait pas lieu.

"Dans le cadre de l'escalade de la pandémie Covid-19, Xerox se doit d'accorder la priorité à la santé et à la sécurité de ses collaborateurs, de ses clients, de ses partenaires et de toutes les personnes proches par rapport à d'autres activités, dont la proposition de reprendre HP", peut-on lire dans un communiqué du CEO et vice-président John Visentin.

" Les derniers développements ont rendu un report de la Drupa inévitable. Cette décision est juste et responsable ", indique le président de la Drupa (et numéro un de Koenig & Bauer) Claus Bolza-Schünemann, en réaction au choix de Messe Düsseldorf d'annuler le salon et de le déplacer à la fin avril 2021.

Les organisateurs de la Fespa Global Print Expo 2020, qui se devait se tenir du 21 au 24 mars à Madrid, ont décidé de reporter l'événement. Ailleurs dans le monde également, la crainte de l'épidémie de coronavirus conduit à l'ajournement, voire l'annulation pure et simple, d'autres salons professionnels.

La Fespa se tiendra comme prévu du 24 au 27 mars, mais l'organisation prend des mesures complémentaires en rapport avec l'épidémie de CoVid-19 (nouveau nom du " coronavirus "). Les exposants, membres du personnel de stands et visiteurs qui se trouvaient encore en Chine après le 5 mars, ne sont pas les bienvenus à Madrid.

L'épidémie de " coronavirus " a un impact considérable sur la société et l'industrie chinoise. La production locale de plaques offset dans les usines chinoises d'Agfa et celles de son partenaire Lucky HuaGuang ne semble toutefois pas en souffrir jusqu'ici. La participation à la Drupa n'a pas non plus été remise en question.

Sabine Geldermann, directrice de Drupa, informe Nouvelles Graphiques que Messe Düsseldorf surveille attentivement les évolutions autour du coronavirus. Heidelberg a indiqué être en contact direct avec son partenaire chinois Masterwork, précisant que leur présence commune au Hall 1 de la Drupa n'était pas en ce moment menacée.

L'édition 2020 du Mobile World Congress de Barcelone est définitivement annulée. La semaine dernière, toujours plus d'entreprises technologiques ont en effet renoncé à participer au plus important salon télécom du monde par crainte du coronavirus. MWC aurait dû avoir lieu du 23 au 27 février.