Tout sur Europe

Le report de la Drupa à avril 2021 pour cause de pandémie de coronavirus donne l'occasion aux exposants de reconsidérer leur participation. En tout état de cause, deux participants en ont d'ores et déjà tiré les conclusions : Xerox et Bobst ne viendront pas l'année prochaine à Düsseldorf.

Reynders Pharmaceutical Labels et le fabricant d'encres Sicpa ont lancé, avec Quazar, une solution anticontrefaçon unique pour les emballages de médicaments. Celle-ci repose sur l'utilisation d'une encre d'un genre particulier et sur l'impression sur l'emballage de deux images choisies. L'une est visible quand on regarde celui-ci de face et l'autre apparaît lorsqu'on l'incline.

FrieslandCampina a introduit dans les rayons des supermarchés une version plus légère et entièrement recyclable de son emballage de fromage refermable. Le groupe laitier dit ainsi escompter une réduction de 30 % de la consommation de plastique relative à l'emballage de fromage le plus vendu en Europe. Ce à quoi s'ajoute un potentiel de récupération de 300 000 kg de plastique par an en vue d'une réutilisation dans d'autres applications. Cette économie vient en sus d'une réduction de plastique antérieure de plus de 20 %.

La Commission européenne a formulé l'an dernier l'objectif ambitieux d'une réduction de 80 à 95 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici 2050. Un sérieux effort devra ainsi être fourni notamment du côté du transport des marchandises. Ce qui ne manquera pas d'avoir un impact considérable sur les emballages. A quoi faut-il s'attendre ? Un fait semble toutefois établi : la logistique telle que nous la connaissons est condamnée à disparaître. Tri-Vizor réfléchit à de nouvelles solutions. Et lève un coin du voile.

Un monde sans plastique est difficilement envisageable. Ce n'est pas pour autant que les océans doivent servir de poubelles. Il existe en effet des plastiques recyclables ou compostables. Si ce n'est que le législateur ne prête hélas encore que peu d'attention à cette solution. Pis encore, la directive 2019-904 de la Commission européenne interdit tous les plastiques à usage unique. Y compris leurs versions dites biosourcées. Dirk Wens, président de Belgian Biopackaging, y voit un exemple flagrant de nombreuses années de mauvaise gestion.

Reynders Pharmaceutical Labels et le fabricant d'encres Sicpa ont lancé, avec Quazar, une solution anticontrefaçon unique pour les emballages de médicaments. Celle-ci repose sur l'utilisation d'une encre d'un genre particulier et sur l'impression sur l'emballage de deux images choisies. L'une est visible quand on regarde celui-ci de face et l'autre apparaît lorsqu'on l'incline.

L'annonce est tombée à la mi-mars : face à la propagation exponentielle du coronavirus, le salon international drupa est reporté du 20 au 30 avril 2021. Sabine Geldermann, directrice de la drupa et Global Head Print Technologies de Messe Düsseldorf, répond à quelques questions concernant l'industrie de l'impression.

Cette image est peut-être l'illustration la plus bouleversante de l'état du monde graphique : en lieu et place de la chaude effervescence de la Fespa, la sobriété glaciale d'un hôpital de campagne. Loin d'accueillir la foule des exposants et visiteurs, les grandes salles de la Feria de Madrid se sont remplies la semaine dernière de centaines de lits d'hôpitaux destinés à accueillir les patients atteints du coronavirus.

Intergraf, l'organisation faîtière des fédérations graphiques nationales, pointe les lourdes conséquences du Covid-19 pour la branche et exhorte les autorités européennes à prêter l'oreille aux préoccupations du secteur.

Les organisateurs de la Fespa Global Print Expo 2020, qui se devait se tenir du 21 au 24 mars à Madrid, ont décidé de reporter l'événement. Ailleurs dans le monde également, la crainte de l'épidémie de coronavirus conduit à l'ajournement, voire l'annulation pure et simple, d'autres salons professionnels.

La Cepi, Confédération de l'industrie papetière européenne, réserve un bon accueil à la loi-climat lancée par la Commission européenne. Elle y voit un pas important dans la lutte contre le réchauffement de la planète : " Notre industrie entend apporter sa pierre à l'édifice. "

Face au nombre de défections d'exposants originaires de Chine, la Fespa se voit dans l'obligation de changer ses plans. Le Hall 2 (5 400 m²) de la Feria de Madrid est purement et simplement supprimé. Et pendant ce temps, à Düsseldorf, l'organisateur de la Drupa fait savoir qu'il ne voit " aucune raison pour un report ou une annulation des salons professionnels à venir. "

Pour les neuf premiers mois de son exercice 2019/20 (du 1er avril au 31 décembre 2019), Heidelberger Druckmaschinen AG (Heidelberg) a enregistré une évolution stable de son chiffre d'affaires total et de ses rentrées de commandes. Le chiffre de vente et le bénéfice d'exploitation ont toutefois baissé au T3 dans un environnement de marché qui reste difficile.

À l'entame d'une nouvelle décennie, le pessimisme n'est toujours pas de mise. De multiples études le démontrent : le marché de l'imprimé continue de regorger d'opportunités. Après des années 2010 plutôt turbulentes pour le marché graphique, la revalorisation de l'imprimé est un fait.