Tout sur Febelgra

Il aura fallu 8 ans, mais nous y voilà: l'édition 2024 de la Drupa va enfin ouvrir ses portes le mardi 28 mai pour les refermer le vendredi 7 juin. Le moment de retrouvailles très attendues pour beaucoup de professionnels du secteur, et pour d'autres, l'occasion d'une première découverte. Dans un cas comme dans l'autre, le plus grand salon mondial de l'industrie graphique est un incontournable. Qui requiert une préparation à la hauteur - c'est pourquoi Nouvelles Graphiques a récapitulé quelques informations pratiques.

La fédération de l'industrie graphique belge organise pour la première fois une conférence sur le développement durable. Cet événement se tiendra fin mars à Bruxelles. Pour les professionnels de l'industrie graphique, ce sera l'occasion d'acquérir des connaissances approfondies et d'apprendre à élaborer une stratégie commerciale durable.

L'année 2023 pour Febelgra a été largement placée sous le signe de la nouvelle campagne Les Impressionneurs, à travers laquelle la fédération professionnelle entend promouvoir le média imprimé. Le projet a démarré sur les chapeaux de roue avec un court-métrage particulier. Les réactions à la toute nouvelle approche ont été positives, même si certains ont mis un certain temps à s'y habituer. Plusieurs actions de suivi figurent dans les cartons pour cette année.

2022 a été l'année de la relance pour le secteur graphique belge, qui a renoué avec la croissance après deux années de forte contraction. Son chiffre d'affaires total a progressé de 5,57%, à 2,38 milliards d'euros. L'emploi a baissé de 1%, à 8 075 salariés. Mais le nombre d'indépendants en activité principale a crû de 11,48%.

En juin dernier, Femke Helon, CEO et copropriétaire de 3Motion, à Zele, a succédé à Jean Van Houtryve à la présidence de FESPA Belgium. Même en cette période de turbulence, Helon envisage l'avenir avec confiance. "Résilience et positivité, voilà ce qui prime aujourd'hui", martèle-t-elle.

Elle aussi marquée au fer du coronavirus, 2021 aura a été une nouvelle année de disette pour l'industrie graphique belge. Son chiffre d'affaires a ainsi reculé de 4,34 % par rapport à 2020, relève-t-on dans les données Febelgra. Rapporté à 2019, le secteur graphique belge aura ainsi perdu un cinquième de chiffre d'affaires en deux ans.