Tout sur Febelgra

Elle aussi marquée au fer du coronavirus, 2021 aura a été une nouvelle année de disette pour l'industrie graphique belge. Son chiffre d'affaires a ainsi reculé de 4,34 % par rapport à 2020, relève-t-on dans les données Febelgra. Rapporté à 2019, le secteur graphique belge aura ainsi perdu un cinquième de chiffre d'affaires en deux ans.

2022 s'annonce de nouveau comme une année difficile pour les entreprises graphiques. Qui doivent plus que jamais composer avec une pénurie de matières premières, des hausses de coûts sans précédent et un manque de main-d'oeuvre qualifiée. Nouvelles Graphiques a pris le pouls du secteur et fait le point à travers divers témoignages. Où l'on trouve aussi pas mal de bonnes nouvelles.