Tout sur Gorinchem

Épidémie de coronavirus oblige, l'organisateur du Sign & Print Festival (11 et 12 mars) a invité les visiteurs à quitter le salon à 16 heures le second jour. Soit deux heures plus tôt que le moment initialement prévu pour la fermeture. Nous avions opté pour la première journée.

Le Sign & Print Festival, qui se tiendra en mars 2020, est une " spin-off " de la Sign & Print Expo, organisée au début de cette année sur des bases renouvelées. Plus petit par la taille, il en est en même temps très différent. Créativité avant tout. Nous en avons parlé avec les organisateurs.

Avec leurs superbes stands, les quelque 200 exposants ont contribué à faire une belle édition très inspirée de cette expo qui s'est tenue au Evenementenhal de Gorinchem. Dans sa promotion, l'organisateur Easyfairs la présentait comme " une vision de l'avenir de la communication graphique et visuelle ". Comme l'a montré le reportage précédent, l'espace était surtout occupé par des prestataires viscom (print & sign, grand format numérique). Beaucoup d'autres nouveautés étaient toutefois à découvrir, et de belles choses, à voir. D'où ce second compte-rendu.

Quiconque se sera rendu à la Sign & Print Expo de Gorinchem, aux Pays-Bas, n'aura pu en ignorer la transformation complète. Le " sign " donnait résolument le ton lors des trois jours de cet évènement qui s'appelait encore " Grafische Vakbeurs & Vakbeurs Sign " voici deux ans. Un développement logique au vu des tendances de marché (internationales). La croissance soutenue du segment du grand format offre en effet de nouvelles perspectives à chaque visiteur, que son intérêt aille au " sign " ou au " print ".