Tout sur Koenig & Bauer

Le calendrier semble respecté pour la Drupa. Et les chiffres sont prometteurs. À la mi-avril, soit plus de six semaines avant l'ouverture des portes, le nombre de visiteurs inscrits en ligne égalait déjà celui de 2016. Lors de la dernière édition en date du salon, plus de 260 000 personnes avaient afflué à Düsseldorf en provenance du monde entier. 18 salles bien remplies figurent de nouveau au programme, avec quelque 1 600 exposants originaires de 52 pays. Nouvelles Graphiques jette d'ores et déjà un coup d'oeil prospectif sur l'évènement, tout en faisant le constat que les constructeurs de presses évoluent avec le marché.

Lors des précédentes éditions de la Drupa, les amateurs de machines et techniques de finition se retrouvaient généralement relégués aux salles 13 et 14. Le regain d'intérêt pour la production d'emballages (lire l'article en page 12 de ce numéro) y a heureusement mis bon ordre: ces spécialités sont désormais à l'honneur dans pratiquement chaque hall du salon. Petit aperçu de l'offre des exposants.

Les premiers drapeaux rouge et blanc de la Drupa claquent depuis mars au vent de Düsseldorf. Et à la parution de ce numéro d'avril de Nouvelles Graphiques, cela fera déjà plusieurs semaines qu'Heidelberg, HP, Koenig & Bauer et d'autres exposants s'affairent à déployer leurs machines pour accueillir dignement les plus de 200 000 visiteurs attendus fin mai. Après huit années d'absence, la "Messe" ouvrira ses portes à la dix-septième Drupa (abstraction faite de l'édition virtuelle de 2021). Reprenons donc le fil de l'histoire: où en étions-nous restés et à quoi pouvons-nous nous attendre?