Tout sur Pays-Bas

La proposition du Parti populaire socialiste danois (SF) d'introduire un autocollant " OUI " se heurte à l'opposition de Grakom, la fédération nationale de l'industrie de la communication graphique. Un tel système d'opt-in pour la boîte aux lettres menacerait la survie des médias locaux et coûterait des emplois, et ce sans avoir le moindre effet positif pour l'environnement, argumente Grakom.

Un petit sondage de M&C auprès des distributeurs et fournisseurs révèle que les entreprises ont recommencé malgré tout à investir depuis le début 2021. Leur motivation? Peut-être entendent-elles être prêtes lorsque l'économie redémarrera. Ce qui dépendra de la rapidité de la campagne de vaccination.

La fédération patronale FEB lance une campagne de mise en garde contre le " risque énorme " que la grève nationale du 29 mars fait peser sur les entreprises. L'action syndicale vise à protester contre la norme salariale. Febelgra émet à tout le moins le voeu que " notre secteur soit épargné au maximum par la journée d'action annoncée ".

Si pour certains l'actuelle pandémie constitue indubitablement une opportunité, le secteur s'avance néanmoins affaibli vers la crise. Par rapport à 2018, le recul est en effet de 21,1%. Seul le textile a fait "mieux".

Les consommateurs de Flandre perçoivent la valeur ajoutée d'un indicateur de durée de conservation pour les produits frais des box-repas. Ainsi ressort-il d'un sondage mené par l'institut WFBR (Wageningen Food & Biobased Research) auprès de près de 1 500 clients d'HelloFresh aux Pays-Bas et en Flandre. L'enquête a été réalisée en collaboration avec HelloFresh et Keep-it, le fabricant de cet indicateur de durée de conservation intelligent.

Pour les imprimeries offset intéressées par le marché de l'emballage, tous les voyants semblent a priori au vert. Les délais de mise sur le marché raccourcissent, les tirages diminuent, le nombre de commandes par client augmente, tout comme la demande d'emballages durables. Une évolution qui sonne comme musique aux oreilles des offsettistes, qui, avec le papier et le carton, sont en mesure d'offrir une solution respectueuse de l'environnement en remplacement du très controversé plastique. Mais rien n'est simple.

Fespa a reporté l'édition 2021 de sa Global Print Expo, et de facto de l'European Sign Expo organisée conjointement. D'abord prévues pour le mois de mars, celles-ci se tiendront en octobre 2021. L'endroit est inchangé : le Centre des Congrès RAI d'Amsterdam, aux Pays-Bas.

Quelques jours à peine après l'annonce des pourparlers en cours entre Mediahuis et l'éditeur de presse écrite néerlandais NDC, on apprend que le rachat a été finalisé. Entre autres titres, le Leeuwarder Courant, plus ancien quotidien des Pays-Bas (depuis 1752), tombe ainsi dans le giron d'un groupe flamand.

Landa se réjouit de venir l'an prochain à Düsseldorf. " J'adore la Drupa ", dit Benny Landa, " pour nous, c'est le salon par excellence. " Il émet malgré tout une réserve pour l'édition de 2021 : " Encore faut-il que toutes les conditions de sûreté soient réunies. "

Le Groupe Mediahuis est en " pourparlers avancés " avec le groupe de presse néerlandais NDC Mediagroep à propos d'un éventuel rachat. Les discussions avec les actionnaires actuels sont " constructives ", assurent les deux parties, qui s'abstiennent de tout autre commentaire.

Les volumes d'exportation du secteur graphique belge ont baissé l'an dernier de plus de 17 %, de 930 millions d'euros en 2018 à 768 millions d'euros en 2019. La position exportatrice est sous forte pression, avertit Febelgra sur la base de chiffres de l'Agence du Commerce extérieur.

L'imprimeur en ligne Helloprint, qui a son siège à Rotterdam, résiste à la crise du coronavirus grâce à une injection financière de 5 millions d'euros. Les fonds proviennent d'un consortium rassemblant le banquier attitré de l'entreprise ABN Amro et des investisseurs existants. Le management d'Helloprint y contribue également, tout comme le gouvernement néerlandais (à travers un crédit-pont Corona).