Tout sur PPWR

MPR&S (UHasselt), MEBIOS (KU Leuven) et Pack4food/U Gent préparent actuellement une nouvelle recherche devant s'étaler sur deux ans. Le feu vert de VLAIO, l'Agence flamande pour l'innovation et l'entreprise, sur laproposition de projet de cette étude portant sur l'étanchéité et l'intégrité des soudures des emballages est espéré pour le mois de juin. Objectif: réduire les pertes au niveau des matériaux, des processus et des produits tout enminimisant les impacts sociétaux et écologiques.

Comment savoir où en est l'industrie graphique en Belgique et ce que l'année nouvelle lui réserve? En interrogeant ChatGPT, pardi. Sauf que l'agent conversationnel n'en a pas la moindre idée ("mes connaissances s'arrêtent en janvier 2022") et qu'il vous suggère de plutôt consulter les fédérations professionnelles, les publications officielles et les analyses de marché. Bref, l'intelligence artificielle repassera - commençons par aligner quelques données factuelles à l'approche de la Drupa.

Quelles sont les possibilités, infaisabilités et opportunités des plastiques monomatériaux à couche barrière pour les emballages alimentaires? Les propriétés barrières des monomatériaux sont-elles toujours suffisantes dès lors qu'il s'agit d'emballer des aliments? Sont-elles d'ailleurs nécessaires? Et dans l'affirmative, n'est-il pas préférable dans certains cas d'opter pour un complexe mixte pour éviter une altération trop rapide du produit et prévenir le gaspillage de nourriture?