Denis Geers, nouveau président de Febelgra

26/03/18 à 10:59 - Mise à jour à 10:58

Denis Geers (à droite sur la photo) succède à Michel Pattyn (à gauche) à la présidence de Febelgra. L'annonce a été faite officiellement le 21 mars, lors de l'assemblée générale festive de Febelgra, qui s'est tenue au château d'Ooidonk, à Deinze.

Denis Geers, nouveau président de Febelgra

Outre la désignation de Denis Geers (CEO de Graphius Group) comme nouveau président, le conseil d'administration de Febelgra a accueilli deux nouveaux membres : Marc Vandenbroucke (HR Manager de Corelio Printing) et Geert Gielen (administrateur délégué de Mercator Press).

Philippe Van Ongevalle, directeur général de Febelgra, a remercié Michel Pattyn (imprimerie Pattyn), resté six ans à la barre de la fédération et qui a jeté les fondations de la nouvelle Febelgra. Michel Pattyn est revenu sur la période troublée qui a coïncidé avec sa présidence : " Cette période n'a pas à proprement parler été une promenade de santé, avec la réforme de la structure de la fédération, l'extension des statuts, l'adaptation de la LCE, le déménagement de Febelgra, les changements à la tête de la direction opérationnelle, la concertation sociale et les discussions sur les primes de nuit dans le secteur graphique. Il s'agit à présent de faire monter le plus possible d'entreprises graphiques à bord de la nef fédérale. Denis, te voilà à présent le président de toutes les entreprises graphiques, les grandes comme les petites. Montre-toi assertif et dis-toi bien que nous avons été trop braves pendant trente ans. Mais en fin de compte, tout finit toujours par s'arranger. "

Lors de son allocution, le président tout frais nommé Denis Geers a désigné les trois piliers de la Febelgra de l'avenir :

-Febelgra doit être une fédération forte et pertinente pour tous ses membres, du graphiste indépendant jusqu'au producteur industriel. Nous avons un besoin d'augmentation d'échelle ainsi que de collaboration avec d'autres fédérations comme inDUfed (ndlr : les fédérations sectorielles des producteurs et transformateurs de verre FIV/VGI, et de papier et carton COBELPA et FETRA, ont uni leurs forces et regroupé leurs expertises au sein d'une nouvelle plateforme appelée inDUfed). Le secteur graphique emploie 10 000 personnes. Nous devons évoluer vers une fédération qui en représente 30 000 en déployant une plus grande force de frappe et une offre de services efficiente dans différents domaines. Les liens avec la FEB doivent être renforcés.

-la compétitivité doit être améliorée par la réduction du handicap salarial, qui est de plus de 10 % par rapport aux pays limitrophes et plus lourd encore comparé aux pays d'Europe de l'Est.

-nous devons stimuler l'innovation dans tous les domaines possibles : technique et technologie, développement de produits, plan social, formations, structures d'entreprise, etc.

Pour conclure, Denis Geers s'est dit fier d'appartenir à un secteur graphique encore loin d'être à terre : " Vous pouvez compter sur moi pour la réalisation de ces objectifs, mais je compte tout autant sur vous. "

En marge de l'événement, nous avons appris que Febelgra déménagera après les grandes vacances vers la Rue du Champs de Mars, dans le quartier de la Porte de Namur (Bruxelles). Un plateau commun de 800 m² y sera occupé avec inDUfed.