Intergraf mène la réflexion à Print4All

11/06/18 à 07:51 - Mise à jour à 07:49

Au salon italien Print4All (29 mai-1er juin) à Milan, plus de 50 membres de la fédération européenne Intergraf et spécialistes issus de l'industrie graphique de 19 pays européens se sont rejoints pour discuter de l'Industrie 4.0 et du rôle des générations plus jeunes dans le futur secteur graphique.

Intergraf mène la réflexion à Print4All

"Si le secteur ne change pas et ne bouge pas, il n'existera plus à l'avenir", a conclu Cees Verweij, président d'Intergraf et modérateur de l'initiative Print Matters for he Future: Print 4.0. Ce résumé de la conférence souligne la conclusion dominante de cette journée.

Enrico Barboglio, CEO du groupe 4IT et du groupe STRATEGO et coordinateur du comité scientifique d'Assografici, a analysé les stratégies de l'industrie 4.0 des imprimeries, dont les moyens les plus appropriés d'améliorations ont été conçus pour aider les entreprises à relever le défi de l'industrie 4.0. "Si vous n'avez aucune donnée ni nouvelle technologie ", dit Enrico Barboglio, "vous ne pourrez faire partie de l'Industrie 4.0".

Plus tard dans la journée, Antony Paul, Marketing Manager de Neopost, et l'étudiant hollandais Arnold Martowidjo ont souligné l'importance de la personnalisation - par exemple dans le design, comme la décoration d'intérieur, et le direct mail, tel que la publicité ciblée avec le prénom. Selon Antony Paul, la personnalisation est "l'avenir de notre secteur", car elle implique les clients "sous leurs propres conditions ". Alberto Luppi de Sacchital a détaillé davantage cette idée dans sa présentation sur les emballages et l'internet des choses, en soulignant que "l'impression peut être un canal vers des informations digitales supplémentaires". Print 4.0 comprenait également une présentation de Theresa Muecke, d'Intergraf Student Award Winner 2018, qui a présenté sa recherche sur la transformation numérique pour l'impression numérique industrielle.

La numérisation et l'industrie 4.0 sont d'un grand intérêt pour l'industrie graphique, mais aussi pour attirer les jeunes. Andrea Gerosa, fondateur du groupe de réflexion européen sur les jeunes ThinkYoung, a présenté comment la jeune génération voit le travail et la vie. Il a expliqué l'importance de la mobilité et l'offre d'expériences dans différents pays, ainsi que l'intérêt de faciliter les possibilités d'apprentissage et l'implication des jeunes sur le lieu de travail dans un environnement de travail horizontal et non vertical. Il a également expliqué que les jeunes veulent que ce qu'ils font ait un impact, mais doivent aussi pouvoir défendre leurs propres intérêts en dehors du travail. "Ou vous l'embrassez ou vous la perdez", déclare Andrea Gerosa.

Qui souhaite obtenir encore plus d'information sur cette conférence à Milan peut prendre contact avec Alison Grace: agrace@intergraf.eu.