L'usine à papier Scheufelen demande la faillite

05/02/18 à 11:24 - Mise à jour à 11:23

L'usine à papier Scheufelen a introduit une demande de procédure d'insolvabilité.

L'usine à papier Scheufelen demande la faillite

Le 30 janvier 2018, Scheufelen GmbH + Co. KG, établie à Lenningen, en Allemagne, a demandé au tribunal de commerce d'Esslingen une procédure d'insolvabilité. Dans les comptes annuels de 2017, l'entreprise rapporte une production de 104.000 tonnes de papier et 340 employés, pour un chiffre d'affaires de 83 millions d'euros.

En mai 2016, l'usine à papier Scheufelen a été rachetée par un consortium d'affaires dirigé par le groupe allemand Schaeff, basé à Schwaebisch Hall. Ce rachat a été précédé par des années de pertes élevées, lit-on dans le communiqué de presse de l'entreprise. Mais depuis le rachat, malgré plusieurs mesures de restructuration et une orientation dans le secteur de l'emballage, le redressement n'a pu être réalisé, en raison également de la forte hausse des prix de la pâte et des produits chimiques en 2017.

Scheufelen, plus connu en tant que fabricant de papiers couchés haut de gamme et graphiques, avait aussi débuté au cours de l'exercice 2016 la production d'un carton d'emballage de la marque Phoenolux. Plus récemment, Scheufelen a lancé son papier à base d'herbe pour les applications graphiques et d'emballage. Ce type de papier devait offrir un nouvel avenir à l'entreprise et l'affranchir de la dépendant du marché de la pâte à moyen terme.

En Allemagne, le distributeur Igepa Group GmbH & Co. KG, à Hambourg, a annoncé que le groupe allait racheter la marque et reprendre les droits de distribution du papier Heaven 42. La production de ce type de papier, basée sur une recette originale, a été prolongée et est assurée.

A la lumière de toutes ces mesures et sur base d'ajustements structurels supplémentaires, la direction de Scheufelen estime que la viabilité à long terme de l'entreprise peut être garantie.

Selon l'entreprise, la production et la distribution se poursuivent et les salaires et emplois seront également assurés par une agence de placement jusqu'en mars 2018. Les activités commerciales de Packaging Campus Lenningen GmbH ne sont pas concernées par la faillite.

Sources : Scheufelen et print.de