Manroland dépose une déclaration de cessation de paiements

28/11/11 à 00:00 - Mise à jour à 27/11/11 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Le constructeur de presses allemand manroland a déposé vendredi dernier une déclaration de cessation de paiements (report de paiement) pour éviter la faillite.

" Nous ne pouvions plus faire autrement. Continuer de cette manière serait irresponsable ", avance l'actionnaire majoritaire Allianz. Voilà ce qu'on peut lire dans l'Augsburger Allgemeine. Une porte parole d'Allianz a déclaré que pour des raisons économiques, il n'est plus responsable d'injecter encore des fonds dans le groupe d'Augsburg.

Allianz Capital Partners (ACP), le fond d'investissement de la compagnie d'assurance, détient 77% des parts et la majorité des voix. Le fabricant de camions MAN possède les parts restantes.

Les deux actionnaires ont pris le temps de rechercher un investisseur mais les dernières négociations avec le groupe d'investissement suisse CAPVIS n'auraient pas abouti, d'après manroland. Manroland emploie 6500 collaborateurs dans le monde, dont 2400 à Augsburg, là où sont fabriquées les presses offset rotatives de labeur et les presses offset rotatives de presses. Manroland dispose également de sites de production en Allemagne, à Offenbach (presses offset feuilles) et à Plauen (production pour tiers).

La principale raison des difficultés de manroland est un fort repli du carnet de commandes. La taille du marché est aujourd'hui estimée à 50% de celle du début de la crise en 2008. C'est surtout aux Etats-Unis et en Europe occidentale que les investissements ont le plus chuté. Le segment des presses offset feuilles a été fortement secoué.

Suite au repli du potentiel de marché et à la pression de la concurrence, les prix à la vente sont à la baisse. La crise financière donne par ailleurs du souci aux clients qui font face à des difficultés d'accès au crédit.

Après Heidelberg, Manroland est le second plus grand constructeur de presses au monde, et le plus grand fabricant de presses offset rotatives de labeur avec une part de marché de 44% en 2010. Dans le segment des presses offset rotatives de presses, la part de marché s'élève à 19%, celui des presses offset feuilles, 12%.

Chez Manroland Benelux, qui distribue les presses du constructeur allemand ainsi que du matériel graphique via les filiales à Wemmel (100 collaborateurs) et Amsterdam (60 collaborateurs), on ne parle pas encore de perte d'emplois. La vente des presses manroland représente 20% du chiffre d'affaires.

La protection contre les créanciers peut signifier un nouveau départ. Cela permet à manroland de mettre un plan de restructurations en place et de rendre le groupe plus attrayant pour d'éventuels investisseurs.