St-Luc Labels & Packaging rachète le Néerlandais Pharmalabel

09/04/18 à 09:50 - Mise à jour à 10:03

Le groupe d'imprimerie de Nazareth désormais actif aussi sur le marché pharmaceutique

St-Luc Labels & Packaging rachète le Néerlandais Pharmalabel

© Wiegandt

Le groupe d'imprimerie St-Luc Labels & Packaging, qui a son siège à Nazareth, a racheté son homologue néerlandais Pharmalabel. Pharmalabel est un imprimeur d'emballages spécialisé dans les étiquettes pour le secteur pharmaceutique. St-Luc trouve ainsi à s'étendre vers un nouveau marché dans lequel l'entreprise n'était pas encore active. Son chiffre d'affaires après la reprise s'élève à 53 millions d'euros, pour un effectif de 280 personnes.

Société créée en 1965, Pharmalabel produit des étiquettes autoadhésives et multifeuillets pour les industries pharmaceutique et chimique, ainsi que pour les hôpitaux et les laboratoires. Elle imprime aussi des feuilles de blister aluminium et PP pour ces secteurs et elle a mis au point une série de produits spécifiquement destinés aux processus de stérilisation et aux environnements stériles. Sa clientèle compte d'aussi grands noms qu'Air Liquide, Bayer, Baxter, GSK, Monsanto ou Novartis.

Les premiers pourparlers entre Pharmalabel et St-Luc Labels & Packaging remontent à la fin 2017. Fanny Dhondt, managing director de St-Luc : " Pharmalabel est une entreprise familiale sans perspective de succession interne. Nous avons tout de suite accroché, étant nous aussi une entreprise à 100 % familiale. Ce gage de pérennité ajouté au souci du bien-être du personnel était une condition absolue pour la direction de Pharmalabel. Pharmalabel nous ouvrait de notre côté une belle opportunité en nous permettant de prendre solidement pied dans l'industrie pharmaceutique, un segment de marché nouveau pour nous et en forte croissance. "

Quatre implantations, trois pays

Avec ce rachat, le groupe St-Luc compte désormais quatre implantations dans trois pays : St-Luc Labels & Packaging (étiquettes, manchons rétractables et emballages souples) en Belgique, Microbox (carton pour boîtes pliantes) en France et, désormais aux Pays-Bas, Altrif (étiquettes et livrets) et Pharmalabel (emballages pharmaceutiques).

" Nous croyons fermement au potentiel de croissance de l'imprimé d'emballage de haute qualité. Aussi avons-nous fortement investi ces dernières années, aussi bien dans de nouvelles presses numériques que dans un personnel qualifié ou encore dans des acquisitions ", dit le CEO, Jerome Dhondt. " Après Altrif en 2016, nous sommes de nouveau en mesure d'ajouter un fleuron à notre groupe. Pharmalabel est une valeur bien établie, et avec son expérience de l'export vers 30 pays, elle est aussi l'entreprise la plus internationale de notre groupe. "

Poursuite de la croissance, tant organique que par consolidation

Le groupe compte à présent 280 salariés, qui réalisent ensemble un chiffre d'affaires de 53 millions d'euros. Son ambition est de poursuivre sur la voie de la croissance. Niko Dhondt : " Grâce à notre recherche permanente d'innovation et de qualité, nous avons toujours continué de croître de manière organique. Mais les acquisitions représentent autant de coups de fouet dans cette dynamique. Avec Pharmalabel, nous sommes très ambitieux ! Le potentiel de progression est énorme et nous sommes désormais à même de proposer nos autres produits aussi au marché pharmaceutique, que ce soient des manchons rétractables, des étuis carton et des emballages souples imprimés en numérique. Nous considérons par ailleurs que le monde de l'emballage va encore connaître un certain mouvement de consolidation. Nous entendons nous maintenir en tête du peloton. "

L'équipe de management qui assure la gestion journalière de Pharmalabel restera à bord après la reprise. Gert Dietvorst, operations manager chez Pharmalabel : " Pas mal de collaborateurs travaillent avec enthousiasme pour Pharmalabel depuis déjà plus de 30 ans. C'est beau et cela en dit long sur l'entreprise et sur l'équipe. "

St-Luc entend d'abord renforcer le service de vente de Pharmalabel. " Après la reprise d'Altrif, nous avions déjà fortement consolidé notre équipe commerciale aux Pays-Bas, ce que nous allons également faire chez Pharmalabel. Car la croissance, nous y croyons à 100 % ! Ce pour quoi nous avons besoin de nouveaux collaborateurs enthousiastes ", conclut Niko Dhondt.

Sur la photo, de gauche à droite : Niko, Jerome et Fanny Dhondt, de St-Luc Labels & Packaging