D'une capacité annuelle de 265.000 tonnes, elle emploie 265 personnes. Sa société-soeur Reparco est spécialisée dans la récupération et le tri des vieux papiers et cartons.

Un projet d'accord a été soumis aux deux conseils d'entreprises. S'il est approuvé, l'usine Parenco serait convertie à une autre production et ne fabriquerait plus de papier journal après 2012. Le nom de l'acquéreur potentiel n'a pas été révélé mais, selon la rumeur, il pourrait s'agir d'un cartonnier.