La croissance a été alimentée par une hausse de la demande ainsi qu'un élargissement à de nouvelles catégories, comme les tenues de sports à base de fibres polyester. Spreadshirt, qui imprime annuellement plus de 5,5 millions d'articles, vient d'ouvrir une division qui va travailler en sous-traitance pour des tiers. Kornit Digital est un fabricant israélien d'imprimantes dites " DTG " (direct-to-garment), qui impriment directement sur le textile avec des encres aqueuses à pigments. Kornit Digital est cotée en bourse (Nasdaq : KRNT). Spreadshirt vient donc de faire l'acquisition auprès de Kornit de systèmes Atlas, conçus pour des volumes annuels importants. Spreadshirt a également testé la Kornit Avalanche Poly Pro, car elle ambitionne d'étendre son activité vers le secteur lucratif et en pleine croissance des sports et loisirs, gros utilisateur d'étoffes à base de fibres polyester. La technique usuelle pour ce type d'applications est l'impression par sublimation. Kornit a lancé le nouveau procédé Avalanche Poly Pro à la Fespa de mai dernier. Kornit compte sur cette nouvelle manière d'imprimer les fibres polyester avec des encres à pigments pour s'assurer une part du gâteau. À noter qu'HP a aussi montré pour la première fois des imprimantes à sublimation à la même Fespa de Munich. De quoi confirmer une fois de plus l'importance de ce marché où d'autres constructeurs d'imprimantes sont déjà actifs depuis un certain temps.Spreadshirt.com a été créée en 2002 à Leipzig. L'entreprise réalise un chiffre d'affaires de 130 millions de dollars et compte plus de 750 salariés. Elle est active sur 18 marchés dans le monde, en 12 langues différentes.