Au quatrième étage du musée, dont une petite partie seulement était jusqu'il y a peu dédiée à un petit atelier d'imprimeur, le visiteur peut désormais faire plus ample connaissance avec les imprimeries d'autrefois, de 1750 à nos jours : "Des photographies fascinantes, des imprimés d'une superbe facture, des caractères élégants et des presses imposantes vous font goûter aux (r)évolutions graphiques des siècles passés." Sami Souguir, échevin de la Culture, décrit ainsi cette nouvelle étape dans l'opération de rénovation du musée : "Vous verrez aussi régulièrement des artisans passionnés ou des bénévoles à l'oeuvre sur l'un des postes de fabrication du nouveau département imprimerie. Ils proposent des démonstrations de différentes techniques et machines d'impression. Ce groupe de bénévoles constitue depuis des années déjà un énorme atout pour le Musée de l'industrie. Non contents d'assurer l'entretien des anciennes presses, ils transmettent également leur savoir à des jeunes impliqués dans les métiers graphiques, évitant ainsi à ce patrimoine immatériel de se perdre."