Le chiffre d'affaires du groupe a quant à lui atteint 719 millions pour le trimestre, en baisse de 3,1 %. Agfa attribue notamment ces mauvais résultats aux évolutions défavorables des taux de changes et surtout à la situation du marché des matières premières.

Hors effets de change, le chiffre d'affaires serait resté stable et même en légère hausse (1,1 %). Les activités de pointe (notamment le jet d'encre industriel, pour ce qui concerne le pôle graphique) sont restées en croissance, mais cette croissance a été en partie anéantie par une baisse d'activité dans le domaine du film traditionnel et par la mauvaise conjoncture.