Extrait du communiqué de presse :

Il est et reste essentiel dans le secteur graphique d'être ouvert au changement et aux opportunités, tout en se focalisant sur la croissance. La grandeur d'échelle et une offre élargie au maximum conservent une importance vitale. Chaque jour de plus en plus.

Graphius Group, sous la direction de Denis et Philippe Geers, s'engage à partir d'aujourd'hui dans un partenariat stratégique avec Antilope De Bie, et fait une entrée limitée dans le capital d'Antilope De Bie et de Stockmans Kalenders. Cette collaboration va renforcer nos entreprises sur plusieurs plans.

Dans un premier temps, les indispensables économies d'échelle voulues par le marché seront réalisées sur plusieurs éléments essentiels de la conduite d'entreprise.

Grâce à cette collaboration stratégique, Graphius Group est en mesure de produire sur un quatrième site, idéalement localisé pour desservir les marchés anversois, limbourgeois, brabançon et néerlandais.

Graphius peut en outre désormais faire appel aux presses Heidelberg à séchage UV récemment acquises par le groupe Antilope De Bie. Grâce à cet étroit partenariat stratégique, la capacité de production et les possibilités graphiques de l'ensemble des implantations pourront encore être optimisées, avec des répercussions positives sur les performances et le service offert à nos clients. Ce service amélioré aura aussi un effet positif sur la rentabilité des partenaires. Une condition sine qua non pour des entreprises graphiques durables et saines.

Antilope De Bie continuera de fonctionner indépendamment en tant qu'entité séparée, Bart et Johan De Bie restant à la barre du site de Duffel.

Ndlr :

Dans un entretien téléphonique avec Nouvelles graphiques, Bart De Bie a déclaré que la participation limitée de Graphius Group dans Antilope De Bie a été prise à la pleine et entière satisfaction des deux parties, qui entendent faire jouer les synergies au maximum. Grâce à ce partenariat, Graphius peut à présent faire imprimer sur les presses à séchage LE-UV et LED-UV d'Antilope De Bie, qui se dispense ainsi de devoir investir dans de telles machines. La principale raison de cette collaboration est toutefois le mouvement de consolidation à l'oeuvre sur un marché changeant. Denis Geers confirme, la pointant également comme une motivation importante : "Je suis toujours convaincu que la consolidation est la voie à suivre. Elle est nécessaire dans l'industrie graphique et consacre le principe selon lequel 'ensemble, on est plus forts'. D'autres avantages encore découlent de ce partenariat. Avec Antilope De Bie, le groupe Graphius dispose désormais d'une antenne importante dans la région anversoise et d'une adresse de contact aux Pays-Bas ; nous pouvons imprimer en LED-UV (les clients sont forts demandeurs de la qualité d'imprimés rendue possible par ce procédé de séchage) et aussi au format 50 x 70 cm ; les commandes peuvent être produites sur les machines les plus adéquates des deux entreprises ; et les clientèles sont complémentaires." Quant à savoir si une intégration des processus de gestion est prévue via les systèmes ERP, la réponse est la suivante : "Il s'agit d'une prochaine étape logique, qui est souhaitable si l'on commence à s'échanger des commandes entre entreprises."

Antilope De Bie emploie 98 personnes, et Graphius (France comprise) compte 372 salariés.