Bobst a organisé la semaine dernière en Italie une journée portes ouvertes de quatre jours sous le thème "Labels & Packaging Innovation". Le constructeur y a présenté une solution innovante pour l'un des facteurs d'incertitude du processus flexographique, à savoir l'alimentation de la presse en encre.

Le nouveau système Ink-on-Demand (IoD) tourne résolument le dos aux encriers et chambres à racle traditionnels. L'encre est acheminée à partir d'un réservoir par un court flexible. Un dispositif de distribution balaie le rouleau d'encrage sur toute sa largeur, assurant un apport d'encre réduit mais constant entre l'encreur et l'anilox. Le système se nettoie automatiquement et les changements de couleur sont rapides. Le système IoD peut en outre être étendu au nouveau DigiColor pour les presses qui impriment avec un jeu standardisé de sept couleurs (CMJN plus orange, vert et violet). Chacun de ces sept groupes d'impression est alors équipé de deux réservoirs d'encre, contenant une variante plus claire et une plus foncée de la couleur. Il est ainsi possible d'adapter la composition du flux d'encre dirigé vers la forme imprimante d'après la colorimétrie en ligne de manière à obtenir le résultat souhaité.

Nouvelles graphiques publiera très prochainement un compte rendu de l'évènement. Il y sera également question des avancées de Bobst dans le domaine de la digitalisation, ainsi que de la nouvelle presse à étiquettes hybride flexo-jet d'encre, récemment annoncée et qui sera aussi visible cette année au Labelexpo de Bruxelles.