La technologie est basée sur un substrat qui change de couleur lorsqu'il est soumis à la basse énergie d'écriture de données variables d'un laser CO2 ou dans le proche infrarouge. L'additif nécessaire à cette réaction peut être contenu dans le support proprement dit ou être appliqué par enduction sur le matériau. Un porte-parole de DataLase a assuré que la couche de revêtement ne coûtait absolument pas cher.

DataLase appelle sa technologie " Variprint ". Nouvelle méthode de codage laser, Variprint permet d'atteindre des vitesses de 2 mètres/seconde, soit jusqu'à 100 000 produits par heure (par exemple, des étiquettes préimprimées dotées d'informations variables). DataLase aura son propre stand à la Drupa (Hall 6). L'entreprise y montrera une solution monochrome. La couleur viendra plus tard.

http://www.datalase.com/how-it-works/