"Ce texte en l'état constitue une grave menace pour tous les acteurs de l'écosystème du marketing et de la publicité digitale. En particulier, l'exigence d'un consentement préalable volontaire.

La BAM a pris l'intiative de réunir les principales associations professionnelles concernées pour analyser la situation et définir une position commune seule à même de faire évoluer ce texte.

Le processus législatif n'est en effet heureusement pas terminé, ce qui laisse une possibilité de faire évoluer ce texte dans un sens plus compatibles avec les intérêts de l'écosustème du marketing et de la publicité digitale et l'intérêt du consommateur ", dit la BAM.

La prise de position de BAM peut être lue ici : https://www.marketing.be/nl/e-privacy-statement