La machine avait déjà été annoncée début 2014 par Heidelberg, pendant la présentation de ses plans numériques et de son partenariat avec FujiFilm : " La combinaison de technologies doit pouvoir concilier la rapidité de la flexo, la qualité de l'offset et la flexibilité du jet d'encre ". Heidelberg est propriétaire à 100 % de Gallus depuis juin.