" Nous avons atteint un premier jalon important dans notre cheminement vers le retour au bénéfice," dit le CEO de Heidelberg, Gerold Linzbach. L'objectif du constructeur est de dégager une marge d'EBITDA de pas moins de 8 % pour l'exercice 2015/2016.

Avec la reprise de Gallus et la collaboration étroite avec Fujifilm concernant la construction d'une presse jet d'encre numérique, Heidelberg voit de bonnes possibilités de croissance pour ses produits et services. Dans le cadre de la coopération avec Fujifilm, un accord OEM a été conclu autour de la livraison de systèmes CtP. Fujifilm vendra les imageuses d'Heidelberg sous nom propre, tandis qu'Heidelberg a repris quelques activités de vente européennes pour les plaques d'imprimerie Fujifilm.

Comme nous l'annoncions déjà dans nos brèves de la semaine dernière, des plans existent en vue de l'intégration du siège administratif d'Heidelberg dans le site de production de Wiesloch/Walldorf. Cette opération devrait avoir lieu vers la fin de l'exercice 2014/2015. Elle implique la relocalisation du management et d'environ 500 salariés.