Sylvain Lhote, directeur général de la fédération professionnelle CEPI, pense que les États-Unis mettent ainsi en danger les efforts mondiaux dans la lutte contre le changement climatique. Trump semble en outre partir du principe que les mesures en matière d'environnement seraient néfastes pour les entreprises. Ce qui est particulièrement malheureux, dit Lhote : " L'Europe va donc devoir résolument démontrer que le combat contre les émissions de CO2 peut aller de pair avec les investissements et une saine concurrence. L'industrie papetière européenne a pour ambition de réduire de 80 % ses émissions de CO2 d'ici 2050, tout en augmentant en même temps ses investissements de 40 % et en créant 50 % de valeur ajoutée en plus. "