La KVGO indique que le nombre d'entreprises graphiques affiliées est passé de 2.027 en 2008 à 1.616 l'année dernière. Dans le même temps, le nombre de travailleurs inscrits - qui contribue à déterminer les cotisations des membres - a été réduit d'un tiers, de 33.362 à 22.316, et devrait encore reculer de plus de 2.000 unités cette année. Dans ces conditions, la fédération ne peut maintenir son budget en équilibre. À situation inchangée, indique la KVGO dans un communiqué, elle se trouverait en situation de faillite d'ici deux ans.

La fédération néerlandaise va concentrer ses activités autour de trois axes : la rénovation du secteur, l'innovation sociale et le repositionnement. Le service extérieur sera supprimé : le conseil aux entreprises passera dorénavant par le contact téléphonique et les canaux électroniques, sans oublier l'organisation d'événements et d'ateliers. D'autres activités, telles que le marketing et les salons professionnels, seront également arrêtées. Parallèlement, les effectifs de la KVGO seront réduits de 24,2 à 16,7 équivalents temps-plein.