La missive était envoyée au nom des têtes de liste pour la Chambre et le Parlement flamand, Alexander de Croo et Carina Van Cauter. Elle était différente pour chaque commune, les photos et les noms des espoirs locaux y étant mentionnées avec leur place respective sur la liste. Elle portait les coordonnées d'adresse et le prénom de l'électeur afin de pouvoir être mise dans la bonne boîte par les distributeurs bénévoles. Dans l'en-tête de la lettre, les signataires s'adressaient à l'électeur par son prénom.

L'élément plus remarquable était le post-it jaune (porteur d'un message politique), collé sur la lettre et qui s'adressait à l'électeur par son prénom dans une police de caractères manuscrite. La personnalisation du post-it a été réalisée par l'entreprise de direct mail Omnilevel de Wetteren.

Le logiciel qui a été employé pour la création de la lettre de campagne est un produit de l'éditeur belge Chili publish.Celui-ci a été intégré dans Kadanza, une plate-forme d'automatisation de conception développée par KAN design. Un grand nombre de partis politiques s'en servent pour créer leurs matériels graphiques et marketing. Explication de Nico Potvin, propriétaire : " Presque tous les partis politiques flamands font confiance à Kadanza pour gérer le bon déroulement de leurs activités marketing. Ils ont recours à la plateforme car elle maintient la cohérence de la marque, et permet en même temps la localisation et les adaptations sur mesure - autant d'atouts importants rendus possibles grâce à l'intégration du logiciel Chili publisher. Un seul portail en ligne pour toutes les activités marketing. " Selon Nico Potvin, les partis qui utilisent Kadanza produisent beaucoup de matériel : " Pas loin de 80 % des affiches électorales pour les élections communales de l'année dernière, mais aussi des prospectus, des listes électorales, des posters, des tracts, des autocollants pour voiture, des lettres, des posts dans les réseaux sociaux, etc. "

Intérêt mondial

Si les partis politiques belges sont déjà des utilisateurs importants de la technologie, l'étranger aussi a les yeux rivés sur Chili publish. L'entreprise collabore ainsi notamment avec un grand nombre de partenaires, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne et en Australie.

Sur la photo : le post-it personnalisé collé sur la lettre de campagne. Et non, il n'y a pas de faute dans mon prénom. Allain avec deux " l ". Résultat d'une coquille commise par l'employé communal au moment de ma déclaration de naissance.

Alain Vermeire, Nouvelles Graphiques