Le haut-parleur intelligent de Facebook collectera quand même des données à des fins publicitaires

22/10/18 à 11:08 - Mise à jour à 11:07

Contrairement à des communiqués précédents, il apparaît à présent que le haut-parleur connecté de Facebook collectera bien des données en vue de vous présenter des publicités supplémentaires.

Le haut-parleur intelligent de Facebook collectera quand même des données à des fins publicitaires

L'appareil Portal vous permettant d'installer un haut-parleur intelligent équipé d'une caméra et d'un écran de Facebook dans votre living, avait été annoncé plus tôt ce mois-ci. Le haut-parleur intelligent est capable d'effectuer toutes sortes de tâches, comme jouer de la musique ou paramétrer des minuteries, lorsqu'on le lui demande. Il devrait par conséquent concurrencer par exemple le Google Home ou l'Alexa d'Amazon. La grande différence réside dans l'écran et la caméra, qui doivent permettre aux utilisateurs d'effectuer facilement des communications vidéo.

Comme l'appareil est l'apanage de Facebook, qui s'est cette année surtout distinguée par sa collecte et, partant, ses fuites de données privées de ses utilisateurs, la question qui était sur toutes les lèvres lors du lancement, était de savoir si le consommateur est prêt à installer un micro et une caméra du géant technologique chez lui.

Pour devancer ces préoccupations de respect de la vie privée, Facebook avait affirmé lors de sa présentation que toutes les communications via le Portal resteraient privés. L'entreprise technologique utilise dans ce but notamment le cryptage, pour garder confidentiels les clavardages (chats) vidéo, et le Portal n'utiliserait pas les données des utilisateurs pour leur soumettre des annonces. Le site technologique Recode révèle toutefois à présent que cette affirmation doit être nuancée. Portal n'affichera lui-même pas de publicités, indique Recode par la voix d'un porte-parole de Facebook, mais les données des personnes que vous appelez et des applis que vous utilisez sur le Portal, seront bien conservées et pourront ensuite être exploitées pour vous présenter des annonces sur d'autres plates-formes de Facebook.

'L'appel vocal du Portal repose sur l'infrastructure Messenger. Si vous entamez une communication vidéo via le Portal, nous collecterons donc le même genre d'informations (par exemple des données liées à la durée des entretiens et à leur fréquence) que sur d'autres plates-formes Messenger. Nous pourrons ensuite utiliser ces informations pour des publicités que nous insérons sur nos différentes plates-formes. D'autres données, comme l'utilisation conjointe d'applis, pourront aussi venir s'ajouter aux renseignements que nous utiliserons pour afficher des publicités', précise le porte-parole.

Or Facebook s'est bien gardée de le signaler lors de la présentation du produit. Cette fonction n'est toutefois pas étonnante en soi, étant donné que tout le modèle commercial de Facebook est basé sur la publicité. Mais soyons clairs: vos allées et venues seront donc bien suivies par cet appareil Portal, puis utilisées pour vous soumettre des publicités supplémentaires. Vous ne les verrez certes pas apparaître sur le Portal même, mais bien sur toutes les autres plates-formes de Facebook comme le réseau social éponyme, Instagram et WhatsApp.