Malgré toutes les bonnes nouvelles, il reste encore un bémol pour Heidelberg: le résultat net. Celui-ci est encore à -14 millions après impôts, contre -42 millions à la même période de l'année dernière (le premier semestre de l'année fiscale). Mais le chiffre d'affaires augmente de 996 millions à 1.162 millions (dont 68 m. à taux de change constants), et la valeur du nombre de nouvelles commandes de 1.167 millions à 1.323 millions.

Même son de cloche chez son homologue KBA: en effet, le nombre de nouvelles commandes grimpe de 28,5%. Ce qui est nécessaire, car le chiffre d'affaires était de 679,7 millions, mais 14,2% moindre que celui de l'année précédente. Etant donné les réductions considérables (650 employés en moins), KBA peut enfin déclarer à nouveau des revenus positifs. Certes d'un modeste 2,4 millions, mais tout de même.

Source: Graficus