" Nous pensons qu'à l'ère du numérique, les gens trouvent inconvenant de voir des masses de papier non sollicitées atterrir dans leur boîte aux lettres. La quantité de papier reçue par boîte aux lettres entraîne des coûts énergétiques de 110 euros ", dit Geert Van Boven (56), CEO et cofondadeur, avec Koen Hoebeek et Ben Mahy, de Geo Communications.

Leur ambition est de couvrir toute la Flandre d'ici la fin de l'année. 86 % des ménages flamands sont connectés. L'assise du système est la base de données CRAB, qui reprend l'ensemble des adresses de référence de Flandre de manière anonyme. À chacune de ces adresses, la start-up a associé une boîte aux lettres électronique dans laquelle des communications non adressées peuvent être déposées. " Une fois que vous vous êtes inscrits, vous recevez une notification lorsque de nouveaux documents ont été envoyés dans votre Postbuzz ", explique Van Boven. Chaque dépliant ou communication électronique disparaît automatiquement au bout de sept jours. La fonction est aussi sociale : les consommateurs peuvent adresser des messages à leur voisinage direct ou y réagir. Selon les chiffres du SPF Économie, la Région flamande compte plus de 2,6 millions de ménages. Van Boven s'attend à ce que 15 % d'entre eux utilisent Postbuzz.

Trends, Ad van Poppel