Interrogées sur la situation économique de leur propre entreprise, 40 % des imprimeries disent bien se porter, contre 13 % qui sont à la peine. Le baromètre mondial de 2018 affiche ainsi un solde positif de +27 %. Les différences régionales sont toutefois importantes : près de +60 aux États-Unis et un bon +30 en Europe, contre, par exemple, +10 pour l'Asie et même un solde négatif pour l'Afrique. Les prévisions pour 2019 sont partout positives.

Le rapport Global Trends de Drupa a aussi sondé les performances financières des imprimeries. Tout comme lors des cinq années précédentes, le baromètre montre un solde positif aussi bien pour le chiffre d'affaires que pour l'occupation, tandis que les évolutions des marges et surtout les prix du papier ressortent négativement. Fait notable : pour la première fois depuis 2013, l'évolution des prix montre un "plus" prudent en 2018.

Le chiffre d'affaires généré par l'impression numérique est bien en progression, mais celle-ci est lente. Si 23 % des imprimeries attribuaient plus de 25 % de leur chiffre d'affaires au numérique en 2013, elles n'étaient encore que 29 % en 2018. Le nombre d'imprimerie équipées pour le web-to-print est stationnaire depuis 2014 : un quart du total. Le chiffre d'affaires qu'elles en retirent est quant à lui en hausse.

On peut télécharger un résumé du sixième rapport de tendances mondiales Drupa sur le site drupa.com