Avec leurs superbes stands, les quelque 200 exposants ont contribué à faire une belle édition très inspirée de l'expo, qui s'est tenue du 26 au 28 mars au Evenementenhal de Gorinchem. Dans sa promotion, l'organisateur Easyfairs la présentait comme "une vision de l'avenir de la communication graphique et visuelle". L'espace était surtout occupé par des prestataires viscom (print & sign, grand format numérique).

La branche graphique n'en était pas moins très honorablement représentée, avec la présence de tous les fournisseurs d'imprimés en ligne connus et de plusieurs nouveaux venus. Stands léchés et originaux, équipes de stands aimables et proactives, café offert par des baristas spécialement engagés et distribution de gadgets commerciaux, rien n'avait été négligé pour capter l'attention des visiteurs. De nouveaux fournisseurs en ligne étaient également de la partie pour le secteur du print&sign.

Les entreprises graphiques désireuses d'inciter la Génération Z (la génération numérique, née entre 1995 et 2005) à commander en ligne par l'intermédiaire de leur webshop devront veiller à avoir leur informatique en ordre de marche, et ce pour tous les vecteurs possibles, mais surtout les appareils mobiles. Telle est d'ores et déjà l'une des conclusions à retenir d'une visite à la Sign & Print Expo 2019. "Avant l'arrivée du smartphone, peu de gens pouvaient s'imaginer que leur téléphone leur servirait un jour à prendre des photos, communiquer sur les médias sociaux, et même commander un repas ou un transport", lit-on dans un article de notre consoeur Trends. Une évolution qui va s'étendre au moins aussi à la consultation de l'offre des fournisseurs d'imprimés.