À lire sur le site Web d'Agoria :

La fabrication additive, l'impression 3D à l'échelle industrielle, est une expertise industrielle qui ne cesse de gagner en importance. C'est ce que soulignent la fédération de l'industrie technologique Agoria, le bureau de consultance PwC et le centre de recherche technologique Sirris dans une première étude sur la fabrication additive en Belgique. Une enquête menée auprès de 95 entreprises utilisant l'impression 3D montre que la moitié d'entre elles s'attendent à une croissance de plus de 10% du chiffre d'affaires au cours des cinq prochaines années et que le nombre d'emplois dans ce secteur augmentera sensiblement au cours de la même période. Les organisations attirent par ailleurs l'attention sur les défis en matière de certification, de qualification, de financement et de formation.

La fabrication additive (Additive manufacturing - AM) fonctionne d'une manière complètement différente des processus de fabrication traditionnels : la conception d'une pièce ou d'un produit est d'abord envoyée à l'imprimante 3D en tranches (pré-processus), puis l'imprimante fabrique le produit en ajoutant du matériau couche par couche (processus d'impression). Finalement, la structure de support est retirée et le produit final est nettoyé et assemblé (post-processus).

Dans les années à venir, l'impression 3D à l'échelle industrielle va devenir une technologie révolutionnaire. La technologie existe depuis plus de 30 ans désormais et des entreprises du monde entier commencent seulement maintenant à croire (et à investir) en elle. Il est communément admis que cette technologie va bouleverser l'industrie manufacturière au cours de la prochaine décennie.

L'étude peut être téléchargée ici.