En début de mois, le tribunal avait accordé deux semaines supplémentaires pour reficeler le dossier à la société suédoise Lessebo de l'entrepreneur norvégien Terje Haglund. Selon le quotidien français France Bleue, la déception se lisait sur les visages des représentants des salariés d'Arjowiggins venu à Nanterre entendre le jugement : "Les espoirs sont très minces, selon les syndicats". Haglund a jusqu'à aujourd'hui pour venir avec des garanties financières plus solides : le tribunal rend sa décision le 26 mars.