Tout sur Terje Haglund

Le sort s'acharne sur le site de papeterie d'Ittre. Virginal Paper n'aura pas réussi à faire revivre la société Idem Papers, sortie de la faillite prononcée en 2017. Le 6 mai dernier, Virginal Paper a en effet été déclarée à son tour en faillite par le tribunal de commerce de Nivelles. 60 personnes perdent leur emploi.

Les travailleurs des trois papeteries françaises d'Arjowiggins avaient marqué leur accord la semaine dernière avec la nouvelle mouture des plans de reprise de Lessebo. L'avis rendu peu de temps après par le tribunal de commerce a été pour eux une " douche froide " : il manque encore beaucoup de garanties au dossier.

Le 6 mars, les administrateurs judiciaires des papeteries françaises d'Arjowiggins ont obtenu du tribunal qu'il reporte de quinze jours sa décision sur le sort des entreprises. On saura donc cette semaine si l'offre de reprise révisée de Lessobo Paper, la société de l'entrepreneur norvégien Terje Haglund, est jugée suffisante.

Cette semaine, plus précisément le 6 mars, le tribunal de Commerce de Nanterre devrait se prononcer sur la situation des trois usines de pâte et de papier d'Arjowiggins en France. La production est pratiquement à l'arrêt depuis que le placement en redressement judiciaire a été requis à la mi-janvier.

Zanders a été racheté par une équipe ayant à sa tête Terje Haglund, homme d'affaires norvégien actif dans la pâte et le papier. L'entreprise est devenue Zanders-Paper au 1er décembre.

Virginal Paper, anciennement connu en tant que Idempapers, a démarré la production de papier de spécialité. Seule une machine sur deux se trouve en ce moment dans l'entreprise.

Près d'un an après la fermeture d'IdemPapers à Virginal (Ittre), une possibilité de réouverture semble en vue. L'investisseur norvégien Terje Haglund serait intéressé par une relance des activités des papeteries sous la dénomination Virginal Papers. La Région wallonne se dit prête à participer à l'investissement à concurrence de 4 millions d'euros.