A la Drupa 2012, Landa a pu compter dans un premier temps sur beaucoup d'enthousiasme, mais au fur et à mesure le scepticisme a également pris de l'ampleur au sujet de la technologie d'impression nanographique. Depuis lors, la conception des presses a subi un remodelage. Par exemple, l'écran de commande tactile de la presse a été remplacé par un cockpit futuriste expliquant la presse.

Durant la Drupa 2016, Landa a présenté une qualité d'impression visiblement améliorée - même si des critiques subsistent - et a annoncé les premiers clients bêta. Après Graphica Bezalel, d'autres installations suivront chez Imagine! aux Etats-Unis et Edelmann en Allemagne.

Komori suit également l'évolution de près. Après des tests Landa réussis, le fabricant de presses japonais va lancer la presse nano au format B1 sous sa propre marque comme Impremia NS40. Parmi d'autres, Cassochrome, le spécialiste des livres d'art à Waregem, a signé l'année précédente une lettre d'intention pour l'acquisition de cette presse.